Hygiène de vie (Yang Sheng)

Yang Sheng est une expression composée du caractère Yang 养 qui littéralement signifie nourrir/entretenir, et de Sheng 生 qui lui signifie la vie/vivre. En chinois, l’expression dans son usage actuel signifie simplement « se garder en bonne santé » mais son origine traditionnelle est beaucoup plus complexe, et incorpore toutes les formes d’arts chinois, qu’ils soient corporels, culinaires, calligraphiques ou artistiques.

Le Yang Sheng 养生 désigne un ensemble de principes afin de vivre longtemps, heureux et en bonne santé.L’ensemble de ces méthodes, appelé Yang Sheng Fa, constitue une branche primordiale de la médecine traditionnelle chinoise et incorpore des méthodes de prévention, de renforcement et d’hygiène de vie.

Le Yang Sheng inclut des techniques comme le Tai ji Quan et le Qi Gong. Lié à la culture chinoise et à la médecine traditionnelle chinoise, il harmonise et rétablit le souffle vital ou les énergies vitales dans le corps (les différents Qi). Son action se déroule en trois phases : d’abord physique à travers les exercices d’étirements, contraction et relâchement des muscles, puis énergétique par la respiration et la concentration, et enfin psychologique par la maitrise de la pensée et le travail de l’esprit. Il permet d’entretenir et d’améliorer sa condition physique, de se maintenir en bonne santé. En effet, selon les pratiques, il va renforcer les muscles, les tendons, les organes, les os et la moelle. Les enchaînements de mouvements délient les articulations et entretiennent la souplesse. Il agit aussi sur la maitrise du stress et les problèmes d’insomnie. Il permet d’entretenir la concentration et la mémoire par la répétition des mêmes gestes. La respiration qui accompagne chacun des exercices permet une bonne oxygénation, tonifiante mais également relaxante. Utilisant les mêmes principes que la médecine chinoise, vieille de plus cinq mille ans, le Qi Gong a pour spécificité de rétablir l’harmonie et l’équilibre globale de l’être humain en libérant les tensions (physique, psychique ou émotionnel) permettant la régularisation de l’énergie.

Le Yang Sheng incorpore également de nombreuses recommandations d’hygiène de vie : activité sexuelle mesurée, alternance harmonieuse entre repos et activité selon les saisons, apprentissage du recul philosophique permettant d’éviter les excès émotionnels… En ce qui concerne la diététique, il s’agit là encore, de respecter la nature, les saisons, les besoins et la satisfaction. Il est donc nécessaire donc d’adapter sa consommation en fonction de l’environnement et des besoins : choisir des produits naturels, parvenus à maturité à la bonne saison, préparés et consommés avec plaisir.

Source : http://www.goutsdechine.com/la-cuisine-chinoise/le-yangsheng/71.html